/
Nouveauté
0/5

0 avis

Elsa et Frank

London, Joan | Seelow, Alice

Edité par Editions du Mercure de France , 2017

On est en 1954, en Australie, peu après une terrible (et malheureusement très réelle) épidémie de poliomyélite qui a fait des ravages dans le pays. Le vaccin n’existera que peu après. Ils sont trois très jeunes adolescents, durement frappés par la maladie, Frank, Elsa et Sullivan qui tentent de revivre, après avoir été durement touchés, dans une maison de convalescence, « The Golden Age ». Sullivan est poète : inerte dans un poumon d’acier , il compose des poèmes qu’il dicte à Frank. Frank est doublement un survivant car juif d’Europe Centrale, il n’a échappé à la mort que par miracle pendant la guerre, de même que ses parents. Il va tomber amoureux d’Elsa, si jeune, si jolie, si fragile. Tous deux se rapprocheront encore plus quand meurt Sullivan. Mais si les adultes autour d’eux, médecins, rééducateurs, infirmières, parents, amis, sont bienveillants et veulent les aider, il y a une limite à ne pas franchir. Qui va l’être quand on les retrouve dans le même lit, celui d’Elsa, et nus. Évidemment, c’est le scandale assuré. On les sépare, on les renvoie chacun dans sa famille. Ils se reverront – mais le temps, la vie les entraîneront loin l’un de l’autre. Frank, qui n’a jamais oublié Sullivan et ses poèmes si beaux, deviendra poète à son tour... et célèbre. Un jour il ouvrira sa porte à un jeune journaliste venu l’interviewer qui lui demandera : que s’est-il passé autrefois entre ma mère et vous ? Ce court roman – environ 220 pages – a eu un énorme succès en Australie, où il a été couronné par tous les prix littéraires imaginables. On l’a comparé, bien sûr, à Nos étoiles contraires

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs